La check-list des préalables à la création d’entreprise

La check-list à valider avant de commencer à créer votre entreprise

spot_img

C’est un vrai métier que de savoir monter une entreprise. Là où l’image d’Epinal veut qu’être entrepreneur soit juste une question de feeling entre le produit et sa clientèle, il faut au contraire une vraie rigueur professionnelle pour réussir à mettre en route son business. Si vous n’êtes pas encore aguerri dans cette tâche, voilà la liste des préalables à la création d’entreprise.

La faisabilité du projet

Avant toute autre démarche, il faut vous assurer que votre idée soit faisable. Inutile d’engager des frais et du temps pour ce qui un soir vous semble une idée de génie et le lendemain l’idée la plus bête de la semaine. Mais on ne s’assure pas de la faisabilité d’un projet en regardant où va le vent. Attention à bien faire la différence entre la faisabilité et la viabilité.

Il faut tout d’abord se poser la question des contraintes comme celles liées à une clause de non-concurrence avec votre employeur ou ancien employeur. De la même façon, si vous êtes encore salarié, il faut se poser la question de la possibilité de cumuler les deux activités si c’est votre but final.

Vouloir être entrepreneur ne s’improvise pas. Au-delà des formations sur l’entrepreneuriat, il est intéressant de se poser la question de sa propre disponibilité pour monter un tel projet. Il est question d’avoir du temps à consacrer, vis-à -vis de sa famille par exemple, mais aussi de l’argent nécessaire au lancement du projet. Tout le monde ne peut pas à toute période de sa vie se lancer dans une création d’entreprise, et ce n’est pas un problème.

Enfin, demandez-vous si vous sauriez aller chercher les financements nécessaires à votre projet. Au-delà de la technique d’une étude de marché, il faut aussi savoir convaincre les banques et les investisseurs pour obtenir un crédit professionnel.

Deux femmes étudient dossier de création d'entreprise

Le plan financier, à établir impérativement

Impossible de se lancer dans son projet sans avoir une idée claire de ce qu’il va coûter et rapporter. Bien entendu, la limite naturelle de la démarche est de savoir quel succès vous aurez. C’est pourquoi une étude de marché qualitative est impérative. Elle permet de comprendre ce que vous pouvez espérer en termes de gain de votre entreprise. Et c’est le point de départ d’un calcul qui met en avant les gains, les coûts, la marge, les impôts, les charges. Au final, vous pourrez estimer chaque branche de votre budget et comprendre si votre plan est viable et si vous en tirerez un salaire raisonnable.

Le lieu d’exploitation, préalable à la création d’entreprise indispensable

C’est un sujet souvent reléguer au second plan mais trouver l’emplacement idéal est souvent l’une des principales clés de votre succès. 

Vouloir monter un restaurant mais ne pas avoir de local, c’est ennuyeux. Monter un entrepôt logistique à 30 minutes de route de toute infrastructure routière rapide, c’est un handicap majeur. On comprend bien que chaque entreprise a besoin d’un emplacement spécifique et qui corresponde à ses attentes. Cet emplacement doit correspondre en termes de taille et de coût. 

Si l’on peut imaginer que monter un local dans une zone industrielle est simple, encore faut-il qu’il reste de la place pour une nouvelle entreprise. Il est possible aussi de repartir sur un local déjà existant pour limiter les coûts. Mais là encore, l’immobilier d’entreprise est un bien généralement sous tension. 

Si vous n’avez pas besoin de local pour travailler, cela ne veut pas dire que vous n’aurez pas de contraintes. On peut imaginer par exemple le cas d’un food-truck comme c’est à la mode. Vous aurez alors autant d’autorisations à demander que de lieu où vous voudrez vous installer. 

Et qui dit lieu d’installation dit aussi matériel professionnel à y installer. Si trouver du matériel professionnel pour la restauration est assez simple, la sélection et l’approvisionnement de d’un matériel plus spécifique à une activité peut être aussi une étape chronophage pour la sélection et longue pour la réception et l’installation. 

Les autorisations, mieux vaut avant qu’après 

Toute activité demande des autorisations préalables. Si vous ne connaissez pas celles qui correspondent à votre domaine, ou si vous n’êtes pas sûr de vous, la CCI, Chambre de Commerce et d’Industrie est votre allié. 

Ce n’est pas forcément une étape compliquée ni longue mais tout dépend en réalité de votre domaine de compétences. Si vous voulez monter une entreprise qui propose des sauts à l’élastique, on vous demandera peut-être plus d’autorisations que si vous faites des pizzas sur le campus universitaire voisin.

Groupe d'entrepreneurs

La recherche des aides et des réseaux d’aide

Une entreprise c’est un projet, parfois même le projet de toute une vie. Cela ne veut pas dire que tout doive se faire seul dans son bureau la nuit tombée. Au contraire, une création d’entreprise est un projet collaboratif dont vous serez la pierre angulaire.

Il y a différentes formes d’aide à la création d’entreprises comme vous pouvez le voir en détail sur notre guide. Les organismes publics comme l’Etat, BPIFrance et les instances locales proposent des aides comme le prêt d’honneur, l’ARCE pour l’Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise. Ce ne sont pas tant les aides qui manquent mais la connaissance de tout cet écosystème qui est là pour vous faciliter la vie mais qui n’est pas facile d’accès. 

L’aide peut se trouver aussi auprès d’investisseurs privés comme des entreprises, des banques ou même le crowdfunding, très à la mode ces derniers temps. 


Enfin l’aide peut prendre une dimension plus immatérielle, à l’image du mentorat. Si vous allez peut-être suivre une formation pour créer une entreprise, mais rien ne remplace l’expérience et les conseils que vous pouvez obtenir auprès de ceux qui ont choisi le même parcours que vous, mais avant vous. Créer des réseaux d’entreprise est indispensable pour réussir et ce n’est pas inné pour tout le monde. Fréquentation des réseaux sociaux, participation aux rencontres professionnels, déplacements sur les salons, savoir garder le contact dans le temps, apporter sa pierre à l’édifice tout en sachant prendre les bons conseils venus des autres personnes, c’est un équilibre à la fois nécessaire, peu évident et qui ajoute encore une tache au créateur d’entreprise qui passe sa vi à jouer les équilibristes. 

Cédric
Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img