Comment obtenir un crédit professionnel ?

Vous vous souvenez lorsque vous êtes parti à la banque pour votre premier achat immobilier ? Pour un entrepreneur, la démarche est assez similaire, il y a du stress, de l’inquiétude, et de grands enjeux ! Effectivement, obtenir un crédit professionnel est un véritable enjeu pour les entrepreneurs qui y voient là le moyen de monter leur entreprise, ou de la développer. Mais pour vous comme pour une entreprise, il y a toujours moyen de mettre ses atouts de côté pour présenter son projet dans les meilleures conditions. On vous explique comment obtenir un crédit professionnel ?

Obtenir un crédit professionnel, les pré-requis ?

Aujourd’hui, il est bien compliqué de s’auto-financer, qu’on lance son entreprise ou que l’on cherche à se développer. Les fonds doivent donc être empruntés parce que les entreprises n’ont pas beaucoup d’autres opportunités de financement si ce n’est des aides locales ou nationales ainsi qu’une part de ses fonds propres.

Il faut comprendre que l’enjeu est important pour vous, évidemment, mais aussi pour la banque qui va devoir s’assurer de votre solvabilité, du sérieux de votre projet et de votre capacité aussi à le mener bien. Si un projet immobilier particulier vaut quelques centaines de milliers d’euros dans la plupart des cas, les sommes peuvent être encore plus importantes lorsqu’il est question d’une entreprise en plein développement. 

Prouver votre viabilité, et donc la faisabilité de votre projet (acheter une franchise par exemple), est donc le cœur de votre démarche. C’est une étape indispensable car sans elle la confiance et les données financières ne peuvent servir votre cause. Votre banque, les banques concurrentes et les courtiers spécialisés vont devenir, durant un temps, votre quotidien afin de pouvoir obtenir les prêts nécessaires.

3 cartes de crédit

Prêt bancaire, constitution du dossier

Présentation de votre projet professionnel

Vous voulez de l’argent, mais pourquoi la banque vous en prêterait-il ? Cette question, ramenée à une expression simple, est pourtant le cœur du problème ? Pourquoi ne le ferait-elle pas sans une bonne raison ?

Cette bonne raison, c’est le retour sur investissement pour elle, mais pour ça, il faut pouvoir s’assurer que vous allez la rembourser. Tout commence donc par l’exposé de votre projet, si l’entreprise n’est pas encore sur pied. Ou vous ferez l’exposé des raisons qui vous poussent à vous développer. Sans un projet solide, sans arguments qui donnent envie de vous suivre, la banque ne vous prêtera jamais. 

Le plan de financement, ou business plan

Le business plan est un outil indispensable. Il est là pour expliquer à l’investisseur pourquoi vous avez besoin de fonds. Il doit donc être clair, complet, documenté et bien mettre en avant tant vos besoins que vos capacités à assumer ces besoins au travers du remboursement par votre entreprise du financement demandé. 

Un business plan est comme une assurance pour l’investisseur, la banque dans la plupart des cas. Il lui permet de comprendre ce qui justifie la demande de fond et comment va se dérouler l’avenir pour l’entretien, en théorie au moins, à court, moyen et long terme. La répartition du financement total, la rentabilité, le prévisionnel à 3 ans, tout cela dit, aux yeux de la banque, si oui ou non le capital demandé peut faire l’objet d’un prêt. 

Prouver sa vocation 

Dans un prêt bancaire, il y a toujours une part de relationnel. Les chiffres sont importants évidemment et votre bilan financier ou prévisionnel permet d’avoir cette vision. Mais une banque doit s’assurer aussi que vous êtes là aux commandes. Demander quelques centaines de milliers d’euros, parfois encore plus, est un investissement. Vous, en tant qu’entrepreneur, avez-vous les épaules ? Il faut donc pouvoir convaincre aussi que cet argent sera employé correctement. 

On ne parle plus de business plan, on parle de relationnel et il va falloir le travailler. Si vous arrivez à vendre votre projet à la banque, pourquoi ne pourriez-vous pas le faire à des clients ou partenaires commerciaux ?

Pour obtenir un crédit professionnel, il faut aussi être porteur de projet. C’est votre rôle, plus même que réaliser le business plan. Vous pouvez vous décharger de cette fonction, mais cela sera toujours vous qui irez défendre votre vision de votre entreprise pour obtenir un prêt. 

Tirelire cochon et économies

Et si la banque refuse ?

La gestion des intérêts de la banque ne coïncident pas toujours avec les vôtres. Et donc, oui, obtenir un crédit professionnel peut être un échec. Mais êtes-vous de ceux qui s’arrêtent au premier échec ou qui au contraire l’âme d’un guerrier. 

Il faut comprendre que vous n’avez pas qu’une alternative pour votre prêt. Tout d’abord, vous pouvez retravailler à la fois votre présentation personnelle, mais aussi votre projet et votre business plan. 

De plus, vous n’êtes peut-être pas en cause, simplement pas en adéquation avec la banque en question. Elle n’est pas la seule sur le marché. Courir les banques est une perte de temps pour les professionnels, c’est pour cela que ce travail peut être délégué à un courtier qui servira d’intermédiaire. Il fera de la recherche pour vous et vous ne rencontrerez que des prêteurs intéressés par votre création d’entreprise ou objectif de développement. 

Et parfois, on entre tout simplement pas dans le cadre très normalisé de ce qu’attend une banque d’une entreprise. Vous voulez partir dans un projet innovant ou travailler sur un sujet hors des sentiers battus, les banques auront bien du mal à vous aider. En réponse, il existe la solution du crowdfunding. Il s’agit d’organiser une levée de fonds auprès de particuliers investisseurs. Cela passe par l’intermédiaire de site web spécialisés qui servent de garanties. C’est une solution un peu plus coûteuse qu’un emprunt classique auprès des établissements bancaires mais il est aussi plus simple à obtenir. 

Enfin, il existe aussi des aides du gouvernement comme l’ACRE, l’Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise. Il est important de connaître cette possibilité comme les autres. Elles ne représentent jamais la totalité d’un investissement, mais une partie. De plus, l’incorporer à votre business plan montre aussi que vous savez regarder dans toutes les directions pour obtenir ce que vous voulez. C’est une assurance de votre engagement et de votre sérieux qui ne peut que jouer en votre faveur. 

Dernière modification de l’article le

Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img