Comprendre les risques liés aux cryptomonnaies pour mieux investir

Comprendre les risques liés aux cryptomonnaies pour mieux les éviter et ainsi éviter en toute sécurité, tel est le but de ce guide.

Les cryptomonnaies attirent l’œil des geeks, des investisseurs et des curieux du monde numérique car les variations de valeur laissent entrevoir des gains possiblement très importants. Si c’est bien une réalité, Bitcoin et aux autres crypto ne doivent pas cacher qu’il s’agit là d’un investissement à risques. L’important est donc de comprendre les risques liés aux cryptos pour pouvoir faire des transactions plus éclairées, et donc plus rentables.

La volatilité, la base de toute la fragilité des cryptomonnaies

Les crypto sont des monnaies virtuelles très volatiles. Cela signifie que rien ne leur permet d’asseoir leur valeur car aucune crypto, Bitcoin (BTC) en tête, n’est adossé à la valeur d’un actif sur lequel elle opère sa valeur. De même, les cryptos ne sont pas adossées à une devise physique comme les dollars ou l’euro. Certaines monnaies numériques ont leur valeur qui réplique automatiquement celle d’une grande monnaie comme le dollar, mais sans que cela ne vous apporte aucune garantie.

La cryptomonnaie n’est ni plus ni moins qu’un système de troc de valeur virtuelle qui n’est donc régi que par un certain équilibre entre l’offre et la demande. L’idée d’un système totalement libre (voulu par le créateur Satoshi Nakamoto) peut être séduisante. Néanmoins cela veut dire aussi qu’il est très volatile. Ce qui vaut 1 aujourd’hui peut valoir 3 demain, puis 0,5 deux jours plus tard. Et cela, c’est particulièrement imprévisible

L’habitude et des formations permettent d’apprendre à lire, au moins partiellement, les graphiques de valeur d’une crypto monnaie. Sauf qu’il reste toujours une part d’aléatoire qui sera d’autant plus grande que vous aurez peu d’expériences dans le domaine. 

Pour répondre à cette volatilité, il est toujours question lorsque l’on fait un investissement financier en crypto monnaie de placer que de l’argent que l’on peut se permettre de perdre. Si l’on a besoin de récupérer ses placements financiers en crypto très vite, on le fera avec une mauvaise stratégie, et donc des pertes. 

Pour comprendre la volatilité d’une crypto, il suffit de regarder la courbe de valeur (les chandelles) de certaines crypto. Ne soyez pas étonnés de voir certaines crypto augmenter de 2000%, ça existe. Certaines de ces augmentations sont sujettes à caution, on expliquera pourquoi un peu plus loin, mais l’augmentation est là. Et même sur des monnaies bien établies, les hausses spectaculaires sont légion. Au hasard sur la courbe à Y-1 de l’ETH, on trouve par exemple une valeur à 1828€ au 24 avril puis une valeur de l’Ethereum à 3433€, soit 88 % de croissance au 11 mai. Si vous aviez acheté quelques ETH à quelques euros pièces avant qu’il ne décolle, imaginez la plus-value que vous pouvez faire grâce à cette volatilité ! Et le 23 mai, soit à nouveau 15 jours plus tard, l’Ethereum était redescendu à 1735€. 

Extrait cours ETH

Une monnaie complètement libre

Par définition, la crypto est une monnaie complètement libre. Son prix est régi par l’offre et la demande sans aucune régulation à la part d’instances internationales comme la BCE par exemple. Une crypto monnaie n’a pas de cours officiel ni aucune valeur nominale. Une cryptomonnaie, une fois référencée auprès des plateformes d’échange comme Coinbase ou Binance, vaut généralement quelques centièmes ou millièmes de centimes d’euros. 

La crypto monnaie, c’est une nouvelle façon de voir la finance, on parle d’ailleurs de DéFi. La régulation n’est donc pas dans de grandes instances internationales mais dans le principe même de la Blockchain qui va répertorier et inscrire de façon infalsifiable toutes les données de toutes les transactions, garantissant ainsi la sécurité et la justesse de toutes les informations.

S’il n’y a aucune régulation, il n’y a donc aussi aucune garantie légale. En cas d’arnaque, de dépréciation, de perte d’accès ou quoi que ce soit d’autre, les fonds ont disparu. 

Arnaques, vols et shitcoin, les risques sécuritaires autour de la cryptomonnaie

Tout ce génère le l’argent est sensible aux arnaques. Il y a toujours des profiteurs qui veulent utiliser la crédulité ou la méconnaissance d’un sujet par d’autres personnes pour leur faire miroiter des gains importants. Les arnaques existent dans l’utilisation du Bitcoin. Il s’agit souvent d’acheter des cryptomonnaies par des circuits un peu obscurs, loin des plateformes reconnues. On vous promet alors une bonification, ou des tarifs plus intéressants que le cours de la monnaie. Mais en réalité, une fois votre virement fait, on part avec votre argent que vous n’aurez plus jamais l’occasion de revoir. Acheter en dehors d’une plateforme reconnue (comme Binance), par des intermédiaires inconnus sur des plateformes sans aucune visibilité (non reconnues par l’AMF, l’autorité des marchés financiers en France ou son équivalent à l’étranger), ce sont les signes d’une arnaque bien rodée.

Quand une banque se fait voler, votre argent reste sur votre compte en banque. La banque est volée, mais pas vos économies qui sont protégées. Dans le domaine crypto, la gestion de l’argent est différente. Les plateformes peuvent se faire voler les cryptomonnaies qu’elles sont supposées protéger. Et dans ce cas, c’est vous qui perdez vos crypto-actifs. Alors, suite à certains problèmes les plateformes peuvent faire un geste (quand leur responsabilité est clairement en cause), et il existe des solutions de sécurisation comme une clé Ledger. Mais dans l’absolu, bien que cela reste rare, le vol est envisageable.

Un autre des grands risques liés à la crypto et les monnaies en ligne sur Internet, ce sont les shitcoins (ou monnaies de merde). Il faut comprendre qu’une personne habituée à travailler sur la blockchain peut monter une cryptomonnaie en moins d’une journée. Qu’est-ce que cela signifie ? Il existe près de 20 000 cryptomonnaies différentes et que la très grande majorité de ces dernières n’ont ni intérêt ni projet ni valeur. On vous explique dans notre article dédié comment reconnaître les cryptos sans intérêt. 

Une question de marketcap

Les monnaies les moins intéressantes sont appelées shitcoins. Elles connaissent des hausses très rapides, et des baisses tout aussi spectaculaires. Leur particularité est de ne reposer sur absolument aucun concept ni but. Elles n’existent que pour exister et ne finissent que par vous ruiner puisque si vous en avez de grosses quantités, elles sont impossible à revendre. En effet, il est important de comprendre que la valeur d’une crypto n’est pas tout. Il faut s’intéresser à sa capitalisation boursière qui représente la valeur totale de tous les jetons (les pièces de la monnaie virtuelle) en circulation. Et sur les bitcoin, cette capitalisation ne vaut pas grand chose. Même si la définition d’un bitcoin reste subjectif, on peut considérer toutes les monnaies du style Dogecoin, Shiba Inu, Shiba truc-bidule etc comme des crypto-actifs absolument sans valeur ni intérêt.

Hard folk, Pump, ICO, tout un vocabulaire dont se méfier

Il ne faut pas imaginer que chaque transaction en crypto soit une arnaque. Mais il existe tout de même des situations à risque. L’ICO, le lancement d’une nouvelle monnaie en est une. Si on achète alors une crypto en devenir à bas prix, la plupart dégringolent dès leur mise sur le marché. Et aucune stratégie de long terme ne pourra rien contre leur absence totale d’intérêt. Un pump peut aussi vous induire en erreur avec une hausse très franche d’une valeur cryptographique, valeur qui redescend aussitôt. Les pump sont souvent le résultat de manipulations des cours et ne reflètent en rien un réel intérêt pour la pièce mentionnée. La crypto sert aussi dans le cas de blanchiment d’argent ou pour payer des activités peu recommandables. Dans les risques, on peut aussi citer le hard folk, ou interruption du cours, qui peut mener à des disparitions de la monnaie ou une scission. Là encore, c’est un risque d’y perdre ses placements. 

La crypto-monnaie n’est pas sans risques. Mais le meilleur moyen de les éviter tient en deux actions. La première est d’y investir seulement des sommes que l’on peut se permettre de perdre car elles ne sont pas de l’argent destiné à la vie quotidienne. Ensuite, connaître les risques principaux permet tout simplement de mieux comprendre quelles cryptos sont sûres. 

Dernière modification de l’article le

Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img