Pénalités Google : comment les éviter ou en sortir ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes peut-être confronté en ce moment même à l’une des plus grandes hantises des webmasters. En effet, les pénalités Google peuvent rendre votre site totalement invisible dans le moteur de recherche de la firme de Mountain View en une fraction de seconde. 

Vous constatez une baisse de vos positions et donc une baisse de votre trafic organique alors que vous n’avez pas effectué de changement profond concernant votre référencement naturel ? Vous êtes peut-être victime d’une pénalité Google. Ce système mis en place par le géant d’internet a pour but de sanctionner les sites qui ne respectent pas les conditions générales d’utilisation du moteur de recherche. 

Ainsi, si vous avez recours à des techniques interdites en vue d’influencer ou manipuler le classement de votre site dans les résultats organiques de Google, vous enfreignez les CGU. Et cette entorse au règlement peut vous coûter très cher. En effet, une pénalité Google viendra déclasser, de façon plus ou moins importante, votre site dans les résultats de recherche. 

Il se peut alors que vos pages web auparavant bien positionnées dans les SERP se retrouvent aujourd’hui dans les abysses des résultats. 

Les différents types de pénalités Google 

Lorsque l’on parle de pénalités de Google, il faut bien faire la distinction entre deux types de pénalités : 

  • Les pénalités manuelles 
  • Et les pénalités automatiques

Ces deux types de “sanctions” n’ont rien à voir l’une avec l’autre, et les façons d’en sortir sont également bien différentes. Quoi qu’il en soit, avant de savoir quelles actions mener, il convient de bien distinguer la différence entre ces deux types de pénalités Google. 

Les pénalités Google manuelles 

Interface des pénalités google de la search console

Une pénalité manuelle, comme son nom l’indique, est appliquée manuellement par un humain. En l’occurrence, un membre de la Google Quality Team. Ces personnes sont chargées de contrôler les avertissements automatiques qui sont remontés par les robots de Google. Ainsi, ils décident si oui ou non une pénalité doit être appliquée au site web en question. 

Ces pénalités sont clairement annoncées aux webmasters concernés par le biais de la Google Search Console. Via cette dernière et l’onglet “Sécurité et actions manuelles”, Google vous informe si vous êtes pénalisé, quelles URLs sont concernées, la ou les raisons, et le parcours pour en sortir. 

Autant être franc avec vous : sortir d’une pénalité manuelle n’est pas une mince affaire. Cela peut même prendre plusieurs mois dans certains cas.

Les pénalités Google automatiques 

Illustration d'un panda et d'un pengouin

Celles-ci sont également appelées pénalités algorithmiques car elles sont déclenchées automatiquement par l’algorithme de Google. Aucun humain à proprement parlé n’est intervenu dans la mise en place de cette pénalité.

Les deux algorithmes développés par Google pour pénaliser automatiquement les sites qui ne respectent pas les CGU sont nommés Panda et Penguin. Ils ont vocation à sanctionner les webmasters qui auraient abusé de techniques d’optimisation du référencement naturel douteuses. Ou autrement dit, ceux qui auraient pratiqué le SEO black-hat

Google Panda

Google Panda a pointé le bout de son nez en 2011. Il vise à lutter contre les sites qui publient du contenu de qualité médiocre. Le but de Google étant de promouvoir dans ses SERP des pages à forte valeur ajoutée, Google Panda fut alors développé pour appliquer une pénalité automatique, qui une fois en place : 

  • vous fait perdre des positions dans les SERP
  • Désindexe complètement certaines pages 
  • Réduit le budget crawl alloué à votre site

Google Penguin 

Sorti à la mi-2012, Google Penguin pénalise les sites qui ont abusé en netlinking, c’est-à-dire l’achat ou la vente de liens en vue d’améliorer son PageRank. (Pour rappel : le netlinking est interdit par Google. Vous le pratiquez donc à vos risques et périls). L’algorithme est également capable de repérer les sites qui pratiquent le keyword stuffing (en français, le bourrage de mots clés). 

Quelles conséquences entraînent une pénalité Google

Graphique en baisse

Les conséquences d’une pénalité peuvent être absolument dramatiques pour un site web. En effet, un site pénalisé peut être déclassé dans les résultats organiques de Google. De même, certaines pages peuvent être purement et simplement désindexées, et alors disparaître du moteur de recherche.

Dans le pire des scénarios, le site peut être “blacklisté” par Google. Dans ce cas, plus aucune page du site en question ne ressortira sur Google. 

Imaginez les conséquences économiques et sur l’emploi : des milliers de sites font vivre des centaines de milliers de personnes à travers un pays. On a souvent tendance à l’oublier, mais oui il y a bien des humains qui se cachent derrière une page web. 

Le site belge Selectos, un comparateur de prix, en a amèrement fait les frais ces derniers temps. A la suite d’une pénalité manuelle, le site a perdu plus de 90% de son trafic organique. Un véritable cataclysme pour ce comparateur de prix qui emploie plus de 15 salariés. 

Comment sortir d’une pénalité Google ?

Si vous pensez êtes victime d’une pénalité automatique, il n’y a pas de règle claire à appliquer pour sortir de cette dernière. Il vous suffit de reprendre votre site web en profondeur afin de vous assurer qu’il respecte les bonnes pratiques éditées par Google. Tentez de faire le ménage parmi vos backlinks toxiques, supprimez ou réécrivez les contenus de faible qualité, etc. Dans la plupart des cas, une pénalité automatique peut être résolue facilement et rapidement. Il vous suffit de remettre un peu d’ordre sur votre site, et d’attendre la prochaine MAJ du filtre Google. 

Enfin, si vous êtes victime d’une pénalité manuelle (clairement indiquée dans votre espace Google Search Console), la situation est plus délicate. Vous devez effectuer toutes les actions qui sont en votre pouvoir afin de prouver votre bonne foi à Google. Dès que cela est fait, vous devrez alors demander le réexamen de votre site à Google. Cela peut prendre plusieurs semaines, alors ne négligez pas les actions correctrices que vous entreprenez. 

Voici une liste des actions que vous pouvez envisager de réaliser pour sortir d’une pénalité Google

  • Agissez immédiatement sur les points qui ont amenés Google à vous infliger cette pénalité
  • Retravailler l’aspect technique (le SEO on-site) pour être conforme aux exigences de Google
  • Ajouter du contenu à forte valeur sur les pages qui en sont dépourvues
  • Supprimez ou retravailler les pages au contenu de faible qualité
  • Analysez et nettoyez vos backlinks. En dernier recours, utilisez l’outil de désaveu de liens dans la Search Console
  • Vérifier qu’aucun de vos contenus n’est touché par du keyword stuffing

Cette liste est loin d’être exhaustive. Sortir d’une pénalité Google peut demander beaucoup de temps et d’efforts. Si vous ne vous en sentez pas capable, n’hésitez pas à faire appel à un freelance ou une agence spécialisée en SEO. 

Dernière modification de l’article le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic.
Accepter
Refuser