L’avenir du marketing digital ? Prémisses et aperçus

Des techniques bien connues du webmarketing aux possibilités les plus folles dans 10 ans : découvrez l'avenir du marketing digital.

Vous savez, là où l’on va, on n’a pas besoin de route ! Montons donc dans notre Delorean et allons découvrir ce que sera le marketing digital de demain. Aujourd’hui, on parle affiliation ou dropshipping, on parle des publicités sur Google et réseaux sociaux, on parle commerce sur le web, digitalisation des points de vente, seo, mail. Mais, si on regarde 10 ans devant nous, est-ce que l’on est aujourd’hui sur le pas de la porte de grands changements pour les années à venir ? Voyons ce que nous réserve l’avenir du marketing digital

L’affiliation, qu’en est-il à l’aube des années 2030

Aujourd’hui, l’affiliation consiste à monter un site, ou une simple page web, présentant un ou des produits qui ne sont pas les vôtres. Ces produits, ou services, sont vendus, produits et gérés par un autre. Mais puisque vous en faites la promotion, le commerçant final vous reverse une commission. C’est une pratique omniprésente sur Internet même si le grand public ne s’en rend pas toujours compte. 

Et l’affiliation va rester un domaine qui ne va pas connaître de grands bouleversements. Les grandes enseignes et les marques ont besoin aujourd’hui de ces ambassadeurs et ils ne disparaîtront pas. Le commerce se fait de plus en plus en ligne et le marché ne reculera pas. L’affiliation a donc encore de beaux jours devant elle

Avenir du webmarketing

Réseaux sociaux et influenceurs, un webmarketing qui a un avenir ?

Aujourd’hui, le marketing au travers des réseaux sociaux comme Facebook, Pinterest, Linkedin Instagram ou des plateformes vidéos comme Youtube a le vent en poupe. Les influenceurs sont des stars et fédèrent une énorme communauté autour d’eux. Certains influenceurs ont une véritable valeur ajoutée et si leurs vidéos sont sponsorisées, c’est dans un but de financement du projet. 

Mais beaucoup de ses influenceurs ne sont en vérité que des affiches publicitaires et leur communauté n’est qu’une base de données client. Leurs vidéos répondent d’abord à une stratégie de visibilité du contenu pour faire de la promotion de marques et services. Et c’est un système qui va s’écrouler. La surenchère autour de ces gens du web, de ces influenceurs qui n’ont rien à raconter mais tout à vendre va finir par se tasser et perdre en pertinence. 

C’est aujourd’hui une formule assez récente dans l’histoire du marketing que de s’adresser à sa communauté/clients de façon si directe en vidéo et c’est donc séduisant. Mais cela ne durera pas car l’insincérité de la démarche la poussera à faire toujours plus jusqu’à franchir un point d’équilibre qui fera que les internautes renieront toutes ces pratiques. Ils les renieront aussi parce que ça développera une nouvelle forme de publicité.

Les publicités Facebook, de l’histoire ancienne

Facebook aussi est devenu avec le temps qu’une immense banderole publicitaire déroulante, seulement entrecoupée d’un post sponsorisé et parfois des nouvelles d’un proche. Si Facebook n’a plus l’aura des débuts, notamment en raison de la multiplication des réseaux sociaux, l’entreprise avait déjà commencé à anticiper son déclin dès le début des années 2020 en changeant de nom et devenant Meta

Aujourd’hui en 2030, on parcourt son Facebook avec un casque de réalité virtuelle (si possible des Oculus que Facebook avait aussi racheté dans le courant des années 2010), et c’est tout une expérience. Avec ce casque, on arrive dans le Metaverse, une représentation virtuelle de notre personne et dans laquelle on interagit avec le contenu, avec ses contacts, le tout dans un univers modélisé en 3D qui s’améliore au fil du temps avec le développement de cette technologie. 

Si tout le monde n’est pas encore équipé d’un produit comme un casque VR anti-nausées pour aller sur Facebook, c’est en plein développement. Cela signifie que les publicités Facebook ont dû être repensées pour ne plus être des images statiques, mais pour s’incruster dans un univers virtuel, celui du Metaverse. 

Doigts sur clavier
On se servira toujours autant d’un clavier dans le futur

Metaverse, le webmarketing de demain

En 2020, on envoyait des emails, on faisait une campagne de publicités sur la SERP Google, on travaillait son SEO pour le référencement, et on entendait parfois parler des crypto-monnaies, des NFT et du Metaverse. 

Ce dernier est devenu quotidien avec une refonte totale des publicités Facebook. Mais le webmarketing s’est aussi spécialisé dans ce secteur. Il a fallu inventer les publicités qui allaient correspondre à cet univers virtuel. Hier un Social Media Manager programmait une stratégie de visibilité sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui en 2030 cette visibilité digitale se fait dans l’univers virtuel où les grandes marques ont acheté à prix d’or des espaces publicitaires. 


Devenir développeur de jeux vidéos dès les années 2020 était une très bonne idée d’avenir car ce sont ces derniers qui dessinent les structures des univers virtuels que l’on appelle Metaverse. 

Quel avenir pour le marketing digital ?

En réalité, bien difficile de prévoir quel sera l’avenir du marketing digital. Qui se souvient exactement de l’état du marketing digital en 2010 ou en 2012. Les changements ne sont pas brusques, ce sont des glissements insidieux qui interviennent de façon fractionnée.

Demain, on fera toujours du SEO et du référencement parce qu’il y aura toujours besoin de visibilité. Les techniques seront peut-être différentes, peut-être que l’Intelligence Artificielle aura son mot à dire dans la conception des textes. Mais le SEO sera toujours là. 

Demain, il y aura toujours des stratégies de visibilité pour les entreprises et vers leurs clients au travers de la pub. Elle prendra peut-être d’autres formes ou d’autres supports. Les contenus viraux et les influenceurs laisseront peut-être leur place à quelque chose que l’on a même pas encore inventé. 

Les consommateurs ne vont pas disparaître du jour au lendemain, il faudra toujours aller les chercher ou les stimuler avec une campagne de mails. Mais il faudra tenir compte que l’accès à l’information sur Internet fait de plus en plus souvent d’eux des spécialistes des produits qu’ils veulent acheter. Alors, peut-être que les mails prendront une nouvelle forme, eux qui n ‘ont pas vraiment évolué depuis le début des années 2000. Bien malin celui qui, cette année, peut prédire les nouvelles tendances qui vont émerger d’ici 6 mois, alors dans 10 ans !

Dernière modification de l’article le

Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img