Hébergeur gratuit : bon plan ou fausse bonne idée ? 

Choisir un hébergeur gratuit pour économiser quelques dizaines d'euros à l'année, est-ce la solution pour développer votre business en ligne ?

Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit. Voici un adage que vous connaissez forcément tant ce dernier est populaire dans le domaine des outils web que l’on paye, ou non. Donc, si vous recherchez un hébergeur gratuit pour un site web, c’est que vous êtes le produit de cet hébergeur et que vous n’avez rien à y gagner. Mais est-ce si simple ? Est-ce qu’un hébergement gratuit ne peut pas être une idée valable ? Faisons le point ensemble pour savoir s’il faut payer pour un hébergeur de site web pour avoir votre propre domaine ?

Pourquoi un hébergeur gratuit ?

Héberger un site web est un service que propose de nombreuses entreprises. SI c’est un service, celui-ci est facturé. Mais comme pour tout ce que l’on paye, on peut être tenté de se poser la question de l’intérêt d’une version gratuite.

Mon site web, mais pour en faire quoi ?

Tout d’abord, avant de vous lancer avec un hébergeur de site, il convient de comprendre quel est le but recherché car chaque concepteur a sa stratégie. Vous cherchez à lancer un commerce en ligne, cela demande des capacités techniques à votre site qui ne sont pas comparables à la page de présentation d’une entreprise. L’e-commerce va générer des milliers de pages tandis que le site vitrine aura une page unique, et peut-être quelques pages annexes. On comprend déjà que le but est totalement différent. 

Rapport entre prix et qualité

Tout ce qui est gratuit vous demandera des concessions en contrepartie de cette gratuité. Des contreparties qui n’existent pas forcément avec une version payante puisque, justement, vous payez. Êtes-vous prêts à ces concessions ? C’est ce que nous allons essayer de vous présenter. Ainsi, vous saurez si les offres des hébergeurs gratuits comme WordPress.com (l’hébergeur WordPress, pas le CMS), Google, Amazon, Wix et autres ont une vraie valeur pour vous.

Conception site web complexe sur papier

Hébergeurs gratuits, les pièges à éviter

Une question d’espace et de bande passante

Un site Internet, c’est un programme (le CMS) qui s’accompagne de nombreux éléments supplémentaires (les plug-ins) et dont le tout est rendu vivant avec des vidéos et surtout des photos, des fichiers, ou une base de données clients. Sauf que sur une offre gratuite, votre espace de stockage est plutôt limité, généralement 1 ou 2 Go. Ce qui semble beaucoup est en réalité assez peu. Si votre site est pensé pour croître, en nombre de visiteurs ou de pages, la formule va vite s’essouffler, la bande passante sera limitée, et vous risquez de voir la disponibilité de votre site pour vos internautes chuter. 

Du point de vue de l’espace disque et de la bande passante, seul un site basé sur une page principale peut être hébergé sur une solution gratuite. Pour les solutions avec bande passante illimité, et donc pas en hébergement mutualisé, il faut lorgner du côté des offres payantes, mais bien plus abouties.

Fonctionnalités pauvres, désign limités

Pour créer votre site sur le serveur d’un hébergeur gratuit, il va vous falloir au moins un template (un modèle) sur lequel se baser pour créer le design de votre site, sa mise en page. L’inconvénient des formules gratuites d’hébergement de page, c’est qu’elles ont une offre très limitée (puisque vous ne la payez pas) en termes de fonctionnalité comme de design. Votre site sera un peu vintage, sera peu élégant et vous ne pourrez pas y faire grand chose d’autre que d’acheter du texte brut avec des images et peut-être deux ou trois petites options sans intérêt.

Si vous ne souhaitez pas rendre agréable votre site pour vos utilisateurs, une plateforme d’hébergement gratuit peut suffire. Dans le cas contraire, vous allez vite être déçu. Seul l’hébergeur gratuit Wix (qui propose tout de même des offres Premium) arrive à tirer son épingle du jeu et proposer quelque chose de plutôt abouti visuellement. 

Serveurs hébergement sites web
Votre site Internet est stocké quelque part là-dedans

URL et adresse mails pour amateur

Une entreprise qui donne comme URL (l’adresse du site) quelque chose comme mr dupont-entreprise.fr, ça sonne proprement. Mr dupont-entreprise.hébergement-gratuit.biz.eu, bizarrement, ça donne moins confiance. On se dit instinctivement que si l’adresse n’est pas similaire au standard (facile à retenir et en .fr), c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Difficile aussi de faire retenir une adresse mail quand cette dernière est à rallonge, ou ne contient pas le nom de l’entreprise visée. 

Des difficultés dans le SEO

Le SEO, c’est l’optimisation d’une page web afin que cette dernière soit lue, comprise et notée par les moteurs de recherche. C’est évidemment Google qui fait autorité et le classement de votre page ou d’une page de votre site en haut des réponses Google est le graal de la visibilité. Le SEO est donc un ensemble de pratiques à mettre en œuvre pour aller dans ce sens. Sauf que le SEO est bien plus difficile à mettre en place avec les offres d’hébergement gratuites. 

Si vous n’avez pas l’intention de rendre votre site visible auprès de clients, si vous ne recherchez absolument les performances ou le trafic sur votre site, l’hébergement gratuit peut s’envisager. Dans le cas contraire, passez à une formule un peu plus chère. 

Les paramètres techniques des sites sur hébergeur gratuit

Héberger un blog sur des serveurs dédiés à l’hébergement gratuit, c’est prendre des risques avec votre contenu. L’hébergement gratuit est typiquement une solution dans laquelle vous ne pourrez pas faire de sauvegardes de votre contenu sur un autre serveur. Vous n’aurez pas contrôlé non plus sur la politique commerciale du prestataire qui pourra, par exemple, vous imposer ses propres publicités, vous interdire tel ou tel type de contenu. Et en cas de problème technique, ne vous attendez pas à pouvoir contacter un support, c’est chose délicate quand vous ne payez pas.

Si perdre votre site ne vous fait pas lever un sourcil, restez sur une formule gratuite, si la sécurité de vos données vous importe passez au niveau supérieur. 

La monétisation

La quasi-totalité des sites peuvent monétiser leurs pages, avec des services de backlinks par exemple ou le placement de bannières publicitaires. Mais les hébergements gratuits ne voient pas toujours cela d’un bon œil et imposent donc l’absence de bannières de publicité, ou imposent les leurs. Vous n’avez donc pas la main sur le rendu final de votre page en plus de ne pas pouvoir gagner d’argent (un peu d’argent) avec votre propre site. 

Si l’idée de monétiser votre site n’est même pas envisageable, alors l’absence de possibilité de monétisation ne vous gênera peut-être pas. Mais si vous aviez dans l’idée d’en tirer un petit bénéfice, il faut une formule payante. 

Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img