Démarches pour une reconversion professionnelle : tout savoir !

Le monde du travail évolue au rythme de la société. Il est bien illusoire de croire aujourd’hui que l’on fera une carrière professionnelle au sein de la même entreprise ou dans le même secteur. Qui le voudrait encore ? Les différents confinements ont d’ailleurs permis de mettre en exergue ce besoin de mouvement et changement dans ses choix professionnels. Mais tout commence par déterminer les démarches pour une reconversion professionnelle. Bien informé, vous serez en mesure de réfléchir à votre nouveau projet de vie.

Le CPF, bien évidemment

Page accueil CPF

Le CPF, pour Compte Personnel de Formation, est un outil bien connu des Français. Il s’agit d’une certaine somme d’argent mis à disposition par l’employeur envers le salarié. Cette somme permet de financer une formation, qu’elle soit d’ordre professionnelle ou non, qu’elle soit liée à votre profession actuelle ou à une autre. 

Toute la force du CPF est qu’il concerne une grande partie de la population française et que la somme allouée est plutôt intéressante puisqu’elle correspond à 500 € par année de travail à temps plein. 

À partir du site Internet dédié au CPF, il est assez facile de trouver une formation professionnelle qui mette sur la voie de la reconversion. En présentiel ou en distanciel, une formation est souvent le premier pas vers une nouvelle activité. Animateur, auxiliaire de vie, secrétaire sont des exemples de reconversion. Mais le CPF permet d’aller à la reconversion sans apprendre directement un nouveau métier. C’est par exemple le cas avec une formation aux outils informatiques et numériques ou à l’anglais. 

En consultant le site du CPF, on se découvre de nouvelles vocations, on trouve de nouvelles idées et l’expérience est assez enthousiasmante dans le cadre des démarches pour une reconversion professionnelle. 

Pour une reconversion professionnelle, apprendre à se connaître

C’est un fait, vous ne voulez plus de votre poste et métier actuel. Pour autant, savez-vous vers quoi vous voulez tourner ? Savez-vous vraiment ce qui vous intéresse ? Cela peut sembler paradoxal, mais on peut vouloir se reconvertir, mais avoir du mal à se définir un nouveau chemin. C’est en fait assez courant comme problématique. Entre la vie de famille et une vie professionnelle à la fois chargée et stressante, il n’est plus évident d’avoir du recul sur soi. 

Prendre le temps de comparer ses aspirations est pourtant essentiel pour ne pas répéter les mêmes erreurs. Vous devez donc avoir cette démarche très personnelle pour comprendre vos attentes pour mieux y répondre.

salle de réunion pleine

Le bilan de compétences, indispensable à toute démarche de reconversion professionnelle

Il n’y a peut-être pas beaucoup de points communs entre un manager et un rédacteur web, entre un charpentier et le patron d’une entreprise de produits combustibles. Et pourtant, dans n’importe laquelle de ces activités, il y a toujours des compétences qui vous serviront dans l’activité suivante. Mais comment même en avoir conscience lorsque l’on a pas de recul sur son travail quotidien, et que l’on ne sait pas quelle est la première des démarches pour une reconversion professionnelle.

C’est pourquoi la démarche d’un bilan de compétences (qui peut d’ailleurs être financé par le CPF) est très intéressante. En quelques heures avec un spécialiste du sujet, vous allez faire le tour de vos compétences, de vos expériences et en avoir un regard distancié. Surtout, vous allez avoir une mise en perspective de vos compétences pour découvrir de nouveaux métiers et postes qui seront peut-être votre nouvelle voie professionnelle. 

Le terme bilan de compétences fait peur. On a peur de la mauvaise note, on craint le jugement d’un professionnel. C’est tout l’inverse. Tout d’abord, il faut comprendre que le bilan est là pour vous pousser vers l’avant, et vous aider. Il n’y a pas de jugement sur votre parcours scolaire puis professionnel mais un état des lieux.Et vous allez vous rendre compte que vous en savez plus que vous ne le croyez, que vos compétences valent plus que vous l’imaginez, et que d’autres branches vous attendent. Un bilan de compétence est indissociable des démarches pour une reconversion professionnelle. 

Attention à choisir un centre ou un formateur compétent et reconnu. Il existe une grande variété de propositions pour les bilans de compétence, tous ne se valent pas. 

Homme bouton starter fusée

Le poids de la reconversion professionnelle

N’oubliez pas qu’une reconversion professionnelle est importante pour vous comme pour vos proches. Il peut tout d’abord s’agir d’argent à investir dans une formation. C’est aussi une période durant laquelle on peut se retrouver sans emploi, et même sans rentrée d’argent. Il y a donc tout un calcul à faire pour prévoir et accepter cette situation. Une reconversion, c’est aussi beaucoup de travail personnel et cela peut prendre le pas sur la vie de famille. C’est à prendre en considération aussi.

Les organismes qui vont vous accompagner dans les démarches

Dans une reconversion professionnelle, on ne passe pas chacune des étapes seul. Au contraire, des organismes d’Etat sont là pour vous accompagner. Le premier d’entre eux est Pôle Emploi qui va permettre de vous orienter sur des formations, mais aussi sur vos droits au chômage en fonction de votre situation actuelle et passée. Contactez-les avant de démissionner ou de perdre votre poste. À chaque étape, il est préférable d’anticiper plutôt que de se retrouver à la merci d’une situation que vous n’avez pas choisie.

  • Le Compte Personnel de Formation est primordial aussi, on l’a déjà vu en début d’article.
  • Le Greta est un réseau de l’Éducation National proposant un très grand nombre de formations. Faites-y une visite.
  • Vous pouvez aussi, en fonction de la situation, contactez les services suivants :
  • L’APEC, un organisme dédié aux cadres à la recherche d’un nouveau poste ou d’une reconversion.
  • L’AFPA : l’Association pour la Formation Professionnelle des Adultes. Il s’agit d’un organisme de formation pour des salariés et des demandeurs d’emploi.
  • Le CNAM : Conservatoire National des Arts et Métiers. Une reconversion artistique, au sens large du terme, passe par le CNAM. 
  • L’AGEFIPH accompagne les personnes en situation de handicap.
  • La Chambre des Métiers et de l’Artisanat, ou la CCI (Commerce et Industrie), présente dans chaque département, se destine à celles et ceux en reconversion dans un domaine technique ou commercial.

On offre aujourd’hui aux salariés de tous horizons la possibilité de choisir une nouvelle orientation pour leur vie pro. Avec un dispositif d’aide comme le CPF, avec de nombreuses formations privées et des aides au financement, l’expérience de la reconversion est tout à fait envisageable. Oui, il peut être difficile de quitter le statut de CDI dans des entreprises qui paraissent solides. Mais peu importe votre âge, si vous avez la motivation de faire autre chose, en réaction ou non à des mésaventures professionnelles, il faut passer à l’action, réaliser cette transition et voler vers un nouveau destin.

Dernière modification de l’article le

Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img