Quels sont les éléments d’une charte graphique d’un site ?

spot_img

Un site web est un véritable élément de communication. Cependant, pour une efficacité totale, ce dernier doit être élaboré à l’aide d’une charte graphique. Cette dernière permet de garder une cohérence sur l’ensemble de la plateforme. Cependant, il n’est pas toujours évident de savoir comment on définit une charte graphique. Pour tout connaître, découvrez ici les différents éléments de la charte graphique d’un site.

Le logo est l’un des éléments les plus importants d’une charte graphique. Ce dernier permet aux internautes d’identifier rapidement l’enseigne. Il doit incarner les valeurs de la marque afin que les clients puissent s’y référer. Il est recommandé d’éviter les logiciels gratuits, car en général, ils ne permettent pas de réaliser des projets personnalisés. Le symbole doit pouvoir se décliner sous plusieurs formes (fond clair, fond foncé, monochrome…).

Il peut être composé à la fois d’une image et d’un texte comme le nom de la marque. Les consommateurs doivent pouvoir identifier la marque dès qu’il voit le logo. Il est conseillé d’élaborer un symbole simple, clair sans beaucoup de détails. Ce dernier doit pouvoir être lisible sur tous les supports, notamment le mobile.

La typographie

En moyenne, un site web contient 95 % de texte. Le choix de la typographie est donc un point crucial de la charte graphique. Elle doit être choisie minutieusement, pour que les lecteurs aient une bonne compréhension des informations. Tout comme le logo et les coloris, la police de caractères détermine l’image de l’enseigne. Ainsi, elle doit être adaptée à la cible et au domaine d’activité.

Il est conseillé d’opter pour une typo qui inspire la confiance. Par exemple, la police Helvetica est considérée comme une typo rassurante. Un travail de recherche doit également être effectué en amont. À noter qu’en général, il faut définir plusieurs types de polices. En effet, sur un site Internet, on retrouve une police principale et une police secondaire qui correspond aux sous-titres.

Pour chaque typo, il faut définir la taille, la couleur et le style. Il est recommandé d’effectuer plusieurs tests afin de déterminer celle qui conviendra le mieux au lecteur.

Les couleurs

Autre élément indispensable lors de l’élaboration d’une charte graphique pour un site web : les couleurs. Elles doivent représenter le site, ainsi que la personnalité de la marque. À noter que chaque couleur dispose de sa propre signification, par exemple :

  • le noir est symbole d’élégance et de sérieux,
  • le vert représente la nature, l’écologie,
  • le rouge est associé à l’action, à la passion, au dynamisme,
  • le bleu retranscrit la confiance, la stabilité et l’honnêteté.

Ainsi, un travail de recherche en amont doit être effectué. En fonction du domaine de l’entreprise, certaines couleurs seront à prioriser par rapport d’autres. Par exemple, le noir est souvent destiné aux marques de luxe. Il est suggéré de définir au maximum 5 coloris. Au-delà, le site web sera confus et les informations peu précises. Les nuances doivent représenter votre entreprise et son activité.

Les images

Les images et les illustrations font partie intégrante d’une charte graphique pour le web. Les photos permettent de provoquer des émotions chez les internautes. Elles sont présentes pour accompagner les textes. Par exemple, s’il s’agit d’une plateforme de e-commerce, les visuels sont indispensables. Ils doivent correspondre à l’univers de l’entreprise. Les pellicules doivent être choisies avec soin pour assurer une cohérence.

Les tonalités des photos doivent être les mêmes partout. Il est possible d’utiliser ses propres visuels ou d’utiliser une banque d’images. Les clichés sont insérés sur toutes les pages du site (page d’accueil, footer…). Ils doivent inciter l’usager à naviguer sur la plateforme. Les visuels sont également présents pour déclencher un acte d’achat.

Les boutons d’appel à l’action

Aussi appelé, call-to-action, ce type de bouton permet de convertir les prospects en clients. Ce sont des éléments graphiques à ne surtout pas négliger. Ainsi, il faut définir leur couleur, leur forme, leur taille, mais aussi le texte. Le bouton doit être visible et doit inciter le consommateur à cliquer. Pour inciter davantage le lecteur à sélectionner l’élément, il est même possible de le rendre dynamique.

Il doit être en accord avec l’ensemble de la charte graphique. Il est suggéré d’utiliser au maximum 3 types de boutons. Au-delà, les usagers seront perdus. Il est également faisable d’effectuer de l’AB testing afin de voir quel type de call-to-action fonctionne le mieux.

Dernière modification de l’article le

Bertrand
Bertrandhttps://www.netbooster.fr
Entrepreneur sur le web depuis 2015, je suis expert SEO, éditeur de sites, webmarketer à temps plein et créateur d'une agence web à Nice : Boommerce. Découvrez mes articles qui allient conseils et expériences professionnelles sur les différentes thématiques du blog !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img