Le Black Hat SEO : les pratiques à éviter

Dernière modification de l’article le

Les sites Internet ont pour objectif d’obtenir un bon référencement SEO afin d’améliorer leur visibilité et booster leur activité. Pour y parvenir, il existe de nombreuses techniques. Toutefois, il faut faire attention, certaines méthodes sont légitimes, tandis que d’autres vous expose à des sanctions, voire une désindexation de votre site. Ces pratiques sont relatives au Black Hat SEO et vous font risquer une pénalité.

Pour les éviter, il faut les connaître ! C’est pourquoi, nous vous proposons d’aborder 4 méthodes illégitimes de référencement « Black Hat ».

Qu’est-ce que le Black Hat SEO ?

Google et le black hat SEO

Commençons par définir le Black Hat, il représente les mauvaises pratiques exercées par un site Internet afin d’améliorer son référencement auprès des moteurs de recherche. Il va enfreindre les directives et va chercher à tromper les moteurs de recherche. Parmi ces nombreuses pratiques, nous aborderons :

  • Le cloaking ;
  • La dissimulation de contenu ;
  • Le keyword stuffing ;
  • Le link farming.

Le White Hat, quant à lui, va mettre en place différentes méthodes légitimes afin de remonter dans les résultats de recherche. Il permet de crédibiliser un site et de booster son activité sans craindre la moindre sanction. Par exemple, pour améliorer son référencement, tout en respectant les règles, il faudra :

  • Réduire le temps de chargement des pages et des images ;
  • Améliorer la navigation et l’ergonomie du site ;
  • Optimiser les titres de pages et les méta-descriptions ;
  • Créer du contenu de qualité, récent et structuré ;
  • Inclure des mots-clés pertinents au contenu ;
  • Obtenir des backlinks de qualité.

Le Black Hat : 4 pratiques à éviter

Le cloaking

Le cloaking

Le cloaking consiste à présenter un contenu aux visiteurs de votre site qui diffère de celui perçu par les moteurs de recherche. Un page contenant de nombreux mots-clés sera présentée aux moteurs de recherche. Le crawler pensera que la page est pertinente et de qualité, il proposera donc votre contenu aux internautes. Cela permet de grimper rapidement dans les résultats de recherche.

En d’autres termes, le cloaking trompe les algorithmes de Google. Cette pratique black hat SEO est bien évidemment interdite, les propriétaires de sites s’exposent donc à une lourde sanction, cela peut aller jusqu’à la désindexation du site.

Il existe plusieurs types de cloacking pouvant être basés sur les adresses IP ou sur l’user agent par exemple. Toutefois, il faut savoir que Google améliore constamment ses algorithmes. Il est donc beaucoup plus risqué d’avoir recours à cette pratique aujourd’hui qu’auparavant.  

La dissimulation de contenu

cacher du contenu aux moteurs de recherche

Cette pratique diffère du cloaking. En effet, une seule page sera présentée à la fois aux visiteurs et aux moteurs de recherche. Toutefois, du contenu sera dissimulé aux internautes par des techniques basiques, du texte blanc sur un fond blanc ou dissimulé derrière une image. Ainsi, seuls les moteurs de recherche seront capables de les prendre en compte.

La dissimulation de contenu était, comme pour le cloaking, efficace il y a des années de cela. Aujourd’hui, cette technique est réellement risquée.

Le keyword stuffing

bourrage de mots clés

Le Keyword Stuffing est une technique SEO consistant à obtenir une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche. Pour ce faire, cette pratique multiplie les répétitions d’un même mot-clé sur une page web (titres, méta-tags, ancres de liens, etc.).  

Cette pratique est désormais obsolète ! Les crawlers des moteurs de recherche ont évolué, ils savent désormais détecter cette pratique et pourraient ne plus indexer votre site.

Le link farming

liens artificiels black hat seo

Link farming ou ferme de liens, est une technique consistant à accumuler de nombreux backlinks sur votre site afin de le crédibiliser de manière artificielle. En optimisant sa qualité, les moteurs de recherches proposeront plus aisément votre contenu.

Créer des backlinks est très facile, il existe des logiciels générant automatiquement des dizaines de sites, ainsi que leurs contenus. Évidemment, ces liens ne génèrent aucun trafic puisqu’ils sont fictifs et dissimulés aux internautes.

Cette pratique est associée au spamdexing, appelée également le référencement abusif, il est donc interdit par Google. La désindexation est un risque encouru par les utilisateurs de cette pratique.


Vous l’aurez compris le Black Hat SEO a perdu de son éclat d’antan. Les algorithmes de Google étant de plus en plus intelligent, il devient risqué d’utiliser ses pratiques. Toutefois, ces techniques peuvent être efficaces en termes de référencement, mais les bénéfices seront minces. Si les métriques, telles que le contenu ou l’expérience utilisateur ne sont pas travaillées, les sites utilisant le Black Hat auront un fort taux de rebond, une mauvaise expérience utilisateur et peu de conversion.

Bertrand

Entrepreneur sur le web depuis 2015, je suis expert SEO, éditeur de sites, webmarketer à temps plein et créateur d'une agence web à Nice : Boommerce. Découvrez mes articles qui allient conseils et expériences professionnelles sur les différentes thématiques du blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic.
Accepter
Refuser