Méthode Lean Startup, pourquoi elle séduit tant ?

Le Lean Startup séduit par son agilité et ses résultats. Et la méthode s'applique dans toutes les situations.

spot_img

La méthode Lean Startup est à la mode ces dernières années. On voit en elle une nouvelle façon de développer son projet entrepreneurial, de mettre un nouveau produit sur le marché. Méthodologie, règles, organisation, résolution des problèmes, nous vous expliquons tout pour vous mettre sur la voie du succès pour votre prochaine startup.

Lean Startup, le concept

L’idée du Lean Startup a été formalisée en 2008 par l’auteur Eric Ries. Le terme de Lean Startup pourrait se traduire par démarrage maigre, ou dégraissé. L’idée est que l’on va mettre en place une structure qui permette de commercialiser rapidement son produit, en épurant tout ce qui n’est pas strictement essentiel au fonctionnement de l’entreprise et du produit. C’est sur cela que repose le terme de Lean. 

Le principe du Lean startup est donc de valider son concept, tester son business, en s’appuyant sur les retours utilisateurs, au plus près de la conception du produit. Cela permet de limiter de façon considérable son investissement, mais aussi d’être plus à l’écoute de l’attente de ses consommateurs, et donc de s’améliorer plus vite. Cette souplesse et l’aspect disruptif par rapport à des méthodes plus conventionnelles d’entreprenariat demandant une conception sur le long terme est à rapprocher de la méthode Agile.

Femme et homme avec casque VR - Esprit startup

Les 3 grandes phases du Lean Startup

Build, measure and learn, c’est ainsi que la formule originelle définit le Lean Startup. En français, on pourrait traduire par Construire, mesurer et apprendre. Ce sont là les 3 phases de la méthode. 

Construire, le point de départ du Lean Startup

La base de la méthode est la mise au point d’un MVP, c’est-à-dire d’un produit minimum viable (Minimum Viable Product). Il s’agit de créer une version Beta de son produit afin de le commercialiser. L’entrepreneur doit donc pouvoir être capable de présenter un produit à la fois fonctionnel, vendable, viable mais aussi pas forcément abouti comme il aurait été imaginable de le faire selon une autre méthode que le Lean Startup. 

Cette première version simplifiée est faite pour répondre à la question que vous imaginez que votre client se pose. Cela s’exprime d’ailleurs sous la forme d’un produit, mais cela peut être aussi un service, auquel cas le produit sera immatériel. 

Un MVP, notamment dans le domaine du service, peut être une simple présentation de son produit (comme un service internet par exemple), avant même qu’il soit fonctionnel. Le fait d’exister sous la forme d’une présentation permet déjà de passer à la seconde étape.

Mesurer l’engagement que suscite votre projet

Le Lean Startup a pour avantage de minimiser l’investissement initial. En effet, son but est de permettre de recueillir les premiers retours des utilisateurs. Vous savez donc assez rapidement s’il faut aller plus loin dans votre démarche, si vous devez la revoir en profondeur ou si de légères modifications seulement sont à prévoir. 

Pour cela, il faut impérativement être à l’écoute de ses consommateurs et/ou utilisateurs, les retours positifs comme négatifs. Ce sont eux qui vont vous faire grandir.

  • Quel est vraiment le profil de votre clientèle
  • Qu’est-ce que le client retient de votre produit ?
  • Subsiste-t-il des points de douleurs (pain point), un problème particulier ?
  • Quels sont les aspects positifs du produit qui ressortent le plus ?
  • Qu’est ce qui démarque le plus votre produit de la concurrence directe ?

Pour obtenir ces informations, et d’autres, qui vous seront capitales, vous avez de nombreux outils à votre service pour faire connaître votre produit. Citons par exemple :

  • La publicité sur les réseaux sociaux
  • Le crowdfunding et le crowdtesting
  • Période d’essai gratuite
  • La multiplication des canaux de distribution
  • Les préventes

C’est par le biais de ces canaux de vente que vous allez aussi constituer la base de vos premiers acheteurs, parfois même avant que le produit ne soit terminé. On parle de early adopters. Ce sont généralement les plus grands fans des produits, vos meilleurs ambassadeurs mais peuvent devenir vos détracteurs les plus virulents si vous les décevez. 

La phase d’apprentissage

On parle beaucoup d’apprentissage par itération dans le domaine du Lean Startup. En effet, la troisième phase consiste à analyser les données récoltées auprès de vos utilisateurs. Elles serviront à mieux définir votre prochaine version de votre MVP. Elle sera ensuite soumise à nouveau à votre clientèle par les mêmes canaux, ou d’autres. Vous obtiendrez à nouveaux des retours que vous exploitez pour continuer à vous améliorer. 

Equipe de startup au travail

Les atouts de la méthode Lean Startup

À l’écoute des clients. Avec cette méthode, vous êtes sûrs que la création de vos projets réponde aux attentes de la cible puisque c’est elle qui définit ses besoins. Il y va aussi de votre implication et de votre sincérité dans l’analyse des retours. Il faut savoir écouter les critiques, même les moins agréables, si on veut vraiment tirer parti de la démarche. Si on se focalise uniquement sur ce que l’on a envie d’entendre, on risque tout l’équilibre du projet de cette façon. 

La maîtrise de l’investissement. Toutes les startups et entreprises passent par la question du financement. Cette modèle de développement permet de le limiter au maximum grâce à l’élaboration d’un produit minimum viable, c’est à dire fonctionnel mais non optimisé. Pour les services, cela peut être simplifié sous la forme d’une présentation. Le prototype permet de comprendre les différentes étapes du produit sans forcément tout optimiser.

Favoriser l’innovation. Cette méthode permet l’innovation plus simplement parce que toutes les hypothèses peuvent être testées à moindre coût et chaque solution est au préalable validée par le premier panel d’utilisateurs. Vous n’avancez donc jamais longtemps en aveugle puisque vous vous appuyez sans cesse sur les retours des premiers clients. 

Créer son entreprise rapidement. Vous avez une idée, un projet et vous ne connaissez pas la portée de celui-ci. Avec le Lean Startup, vous pouvez vous engager dans cette démarche sur un temps plus court avant de prendre une décision quant à l’avenir de la démarche. S’il n’y a aucun avenir votre votre idée ou produit auprès des consommateurs, vous le saurez bien avant d’avoir engager des sommes folles et plusieurs années de travail. Et c’est une attitude qui correspond beaucoup plus à l’air du temps, que l’on retrouve beaucoup dans les pépinières d’entreprises.

Dernière modification de l’article le

Cédric
Cédric
Cédric Blanchard est rédacteur web indépendant et véritable expert des thématiques abordées sur Netbooster.fr. Avec ses articles qualitatifs et documentés, vous allez obtenir de très précieuses informations pour booster votre présence en ligne ou pour réussir votre activité entrepreneuriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img