Faire du storytelling en e-commerce : Les bonnes pratiques

Dernière modification de l’article le

Le marketing est une clé de la vente, qu’elle soit en magasin ou en ligne. Les pratiques en sont diverses et il en existe plusieurs branches qu’il est important de connaître si vous voulez faire exploser votre chiffre d’affaire. En effet, il ne suffit pas de posséder un objet intéressant, utile ou terriblement esthétique pour le rendre populaire aux yeux du grand public. Il faut surtout savoir lui vendre à travers des stratégies bien rodées. Parmi celles-ci, il y a le storytelling. Vous en avez sûrement déjà entendu parler s’il vous est arrivé de participer à un cours de marketing à la fac ou bien si vous avez écouté des podcasts d’auto-entrepreneurs à succès. Mais savez-vous exactement de quoi il s’agit ? Sauriez-vous le mettre en pratique pour vendre vos propres produits ou services ? Connaissez-vous ses tenants et aboutissants ? Pas si sûr…

Dans cet article, nous vous proposons une petite immersion pour essayer de mieux comprendre le storytelling, notamment ses intérêts indéniables pour votre business, et nous vous donnerons quelques bonnes pratiques pour vous l’approprier au mieux dans votre e-commerce et ainsi faire grimper vos ventes.

Le storytelling, c’est quoi au juste ?

faire du storytelling en e-commerce

Storytelling en anglais, c’est « story » qui signifie en Français « histoire » et « telling » qui peut être traduit par « être en train de raconter »… En gros, vous l’aurez compris, ethnologiquement parlant, ce n’est pas compliqué à cerner… Le storytelling, c’est l’art de savoir raconter une histoire, de savoir la narrer.

« Nous utilisons le storytelling depuis de nombreuses années maintenant. En racontant une histoire c’est beaucoup plus facile de faire rêver le client » Nous déclare le fondateur du site Mobilax.

Mais plus concrètement, en marketing (ou en webmarketing), qu’est ce que c’est l’art de raconter des histoires ? Il ne s’agit pas du petit Chaperon rouge ou du Roi lion que l’on édicte à la perfection…

Le storytelling est en fait un procédé de communication qui consiste à narrer un événement, fictif ou non, afin que les cibles puissent se reconnaître voire s’identifier à ce discours et y trouver un intérêt.

Un petit exemple de storytelling

Par exemple, un entrepreneur qui a toujours eu des difficultés à l’école et qui a réussi à créer une start-up en se rapprochant d’un cercle d’auto-entrepreneurs de sa ville qui l’on guidé, épaulé et conseillé. Il peut raconter son histoire en cherchant à viser toutes les personnes qui ne pensent jamais réussir à trouver un job avec leur diplôme, mais qui ont l’ambition de créer leur propre business, un peu comme le légendaire Steve Jobs. Il pourra les inviter à rejoindre des groupes d’entrepreneurs pour que leur histoire bascule enfin et soit similaire à celle du narrateur.

Dans ce petit exemple concis, on voit que la narration a servi à toucher un public particulier que l’on peut nommer « une cible » (ceux qui n’aiment pas l’école et veulent quand même réussir à monter un business). Elle a également mis l’accent sur un problème (on est souvent seuls dans ces cas-là et personne n’est là pour nous aider), et ainsi peut proposer une solution (celle de s’inscrire dans un cercle d’entrepreneurs qui ont déjà réussi pour lui prêter main forte).

Le storytelling suit souvent le même schéma. L’art de le manier, c’est l’art de raconter une histoire qui va parler à la cible et lui donner des exemples concrets de solutions à ses problèmes (votre produit ou votre service).

Les bonnes pratiques du storytelling en e-commerce

développer son image de marque

Tous les commerces ne se valent pas et il faudra adapter votre stratégie marketing en fonction de ce que vous proposez. En e-commerce, les règles ne sont pas les mêmes qu’en magasin, et vice-versa. Il y a donc quelques bonnes pratiques à connaître dans le milieu pour réussir !

Trouvez une identité

Avant de commencer une stratégie de communication quelconque, il faut définir plusieurs choses. Tout d’abord, il faut une image de marque. Il faut des principes, des choses à défendre et des revendications concrètes.

Il faut également définir votre cible très précisément. Tous ces paramètres vous permettront de taper là où il faut, quand il le faut et surtout d’adapter le style qu’il leur faut. Vous ne pourrez pas vous adresser de la même manière à des mères de famille conservatrices qu’à des jeunes filles tout juste sorties de la fac… Et les histoires qui les toucheront ne seront pas les mêmes non-plus, cela va de soi…

Faites de votre client le héros de l’histoire

En storytelling, il ne s’agit pas de parler de vous et de vanter vos mérites… Il faut que votre client potentiel s’identifie à votre personnage principal et se sente concerné par son histoire et sa réussite. Il faut donc le mettre en avant, lui, celui donc vous voulez capter l’attention.

Vous pouvez par exemple vous servir du contenu qu’il a lui-même crée sur les réseaux sociaux, si vous avez déjà une communauté. Proposez un jeu amusant avec un hashtag particulier et surfez sur cette vague pour gagner en visibilité et avoir des choses à partager et à raconter.

Cela permettra aussi d’obtenir un engagement auprès de votre audience.

Marquez les mémoires avec le storytelling

Pour que votre storytelling soit efficace, il faut qu’il marque les esprits. Il faut pour cela savoir jouer sur les émotions et toucher vos prospects à travers des récits qui ont un sens pour eux et titillent leurs émois. Pour cela, n’hésitez pas à les faire sourire à travers un peu d’humour, usez du suspens, de la peur, de la tristesse… Le tout est que le dénouement soit le bon et qu’au final, tout soit rentré dans l’ordre grâce à ce que vous proposez.

Obtenez la confiance de vos clients

Grâce au storytelling, vous pouvez faire passer des concepts compliqués à saisir, plus simplement et distinctement à travers des histoires. Usez-en ! Vous pourrez ainsi montrer plus concrètement comment votre produit ou votre service peut changer des vies pour ainsi lui donner envie d’acheter chez vous, et personne d’autre.

Les choses à ne surtout pas faire !

les erreurs en storytelling

Il y a évidemment des choses à ne pas faire. Nous avons essayé de les condenser en plusieurs points qui nous semblent être les plus importants.

Éviter un trop grand suspens

Cela pourrait vous faire perdre une partie des prospects qui ne sont pas toujours très patients surtout quand le besoin est urgent. S’ils veulent suivre un bon polar, il y a Netflix !

Pas de fins négatives

Vous pouvez user de la tristesse, mais un temps court, et surtout, la fin doit être heureuse. Sinon, peu de probabilité que votre cible s’intéresse longtemps à vous.

Pas trop de bizarreries

Il faut que vos histoires soient compréhensibles. Il ne faut pas qu’elles soient trop abstraites ou énigmatiques. Le but n’est pas de donner des devinettes à élucider !


Vous avez désormais quelques clés essentielles à un bon storytelling pour booster votre e-commerce. Alors prenez la plume et lancez-vous ! Comme on le dit souvent, il n’y a que ceux qui ne font jamais rien qui ne risquent pas de se tromper…

Bertrand

Entrepreneur sur le web depuis 2015, je suis expert SEO, éditeur de sites, webmarketer à temps plein et créateur d'une agence web à Nice : Boommerce. Découvrez mes articles qui allient conseils et expériences professionnelles sur les différentes thématiques du blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic.
Accepter
Refuser