Quelle assurance voiture choisir pour une entreprise ?

spot_img

Il est impératif de choisir la bonne assurance pour les voitures de fonction et de société. De cette manière, les professionnels qui les utilisent peuvent les conduire en toute sécurité. Parmi les offres sur le marché, quelle est l’assurance voiture la plus adaptée pour une entreprise ?

Voitures d’entreprise : qui doit souscrire l’assurance auto ?

Dans la plupart des cas, l’assurance auto de toute voiture d’entreprise est à la charge de son propriétaire, autrement dit, l’employeur. Même si c’est une autre personne qui l’utilise, un commercial par exemple, c’est le patron qui doit souscrire l’assurance auto. C’est à l’entreprise de l’assurer et de payer les cotisations. Qu’il s’agisse d’une voiture de fonction ou d’une voiture de société, le même principe s’applique.

Certains peuvent penser que l’assurance d’une voiture de fonction est à la charge de l’employé qui en bénéficie. En effet, une telle voiture est à la disposition de celui-ci même en-dehors de ses heures de service. Cela veut dire qu’il peut s’en servir à des fins personnelles, faire les courses, une balade, partir en weekend avec, etc. Pourtant, la loi prévoit que c’est à l’employeur de s’acquitter des cotisations de ces voitures.

un patron dans un véhicule

Mais si c’est un loueur qui met des voitures à la disposition d’une entreprise, c’est le loueur qui s’occupe de l’assurance. Dans les deux cas, s’il y a un accident, c’est l’assuré (c’est-à-dire l’entreprise ou le loueur) qui s’acquitte des franchises. Par contre, s’il s’avère que le conducteur a commis une faute lourde au volant, c’est lui le coupable. Si un sinistre survient lors de certaines circonstances, l’entreprise peut demander à l’utilisateur de régler la franchise. C’est le cas s’il y a un accident dans le cadre d’un voyage en famille ou pendant les jours fériés. Quant aux contraventions, là encore, c’est au titulaire de la carte grise de les payer, on parle ici de l’entreprise bien évidemment.

Assurance voiture d’entreprise : laquelle choisir ?

En réalité, une assurance voiture professionnelle est pratiquement la même chose qu’une assurance voiture classique. L’assurance auto pour une entreprise comporte les mêmes garanties que celle d’une assurance auto personnelle. Une entreprise a donc le choix entre les trois formules habituelles.

La première, c’est l’assurance au tiers qui est l’assurance basique et obligatoire. Cette assurance comprend une garantie responsabilité civile qui apporte un certain niveau de couverture à l’entreprise. Elle s’applique en cas de dommages corporels et matériels causés à un tiers.

La seconde, c’est l’assurance au tiers plus, une formule d’un cran au-dessus de l’assurance au tiers. Ce qui fait la différence entre les deux, ce sont les garanties offertes. Celles de l’assurance au tiers plus sont plus étoffées, elles comprennent par exemple les garanties incendie et vols.

Enfin, la troisième, c’est l’assurance tous risques qui, comme son appellation le précise, offre une grande couverture. En termes de protection et de garanties, cette assurance est de loin la plus avantageuse. De plus, peu importe que le conducteur soit responsable ou non en cas de sinistre, l’assurance tous risques intervient. Une entreprise peut opter pour une garantie supplémentaire en cas de panne, l’assistance zéro kilomètre.

Bien choisir son assurance professionnelle

La voiture de votre société a besoin d’une assurance et désormais vous connaissez la différence entre ce type d’assurance et celle à laquelle vous êtes habitué depuis que vous avez eu le permis de conduire. En matière de véhicules, l’assurance professionnelle est nécessairement différente d’une assurance pour particuliers, comme c’est le cas pour un bureau et un logement, que l’on n’assure pas non plus de la même manière. Donc pour une assurance professionnelle, il vaut mieux se tourner vers une compagnie d’assurance de renom, en laquelle on pourra avoir toute confiance. En effet, quand on assure son véhicule de société comme ses outils de travail, il en va de la pérennité de la société. Si, en cas d’accident, on ne peut pas compter sur son assurance pour se faire rembourser parce qu’il y avait de petites clauses que l’on n’a pas vues et dont n’avait pas conscience, faute de transparence de la part de la compagnie d’assurance, c’est qu’il y a un souci.

Une assurance professionnelle en toute confiance

Dès lors, il ne faut pas hésiter à changer d’assurance professionnelle dès que cela est possible. Mais pour savoir à quoi s’en tenir pour de bon, il faut avant tout poser des questions à la personne que l’on aura en face de soi ou au téléphone, afin que tout soit absolument clair. L’assurance professionnelle est en effet trop importante pour que l’on décide de laisser au hasard les couvertures et les conditions de remboursement de ce qui pourrait être amené à subir des dommages. Donc en faisant appel à un assureur fiable, et qui fait en sorte de le rester, pour que ses clients continuent à donner des avis favorables à son sujet sur toutes les plateformes en ligne, on est un peu plus tranquille, parce que l’on sait qu’il s’agit d’un véritable partenaire de l’entreprise, sur lequel elle peut compter en toutes circonstances.

Dernière modification de l’article le

Bertrand
Bertrandhttps://www.netbooster.fr
Entrepreneur sur le web depuis 2015, je suis expert SEO, éditeur de sites, webmarketer à temps plein et créateur d'une agence web à Nice : Boommerce. Découvrez mes articles qui allient conseils et expériences professionnelles sur les différentes thématiques du blog !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Passez au niveau supérieur

- A découvrir -spot_img