Créer son entreprise : Les étapes essentielles pour réussir

creer son entreprise

Pour atteindre une certaine stabilité financière, tout en bénéficiant d’une grande autonomie, il est indispensable de disposer de sa propre entreprise. En plus d’être votre propre patron, vous gagnez beaucoup plus d’argent qu’un simple fonctionnaire lorsque vos affaires marchent bien. Cependant, la création d’une entreprise se fait suivant plusieurs étapes spécifiques qu’il faut absolument respecter pour réussir.

La réalisation d’un business plan

Si vous êtes prêt à créer votre société, c’est que savez déjà dans quel secteur d’activité vous voulez exercer. Mieux encore, vous avez déjà fait une étude de marché. Sans quoi, il ne sert à rien de vouloir créer son entreprise. Alors, si vous vous sentez réellement prêt, la première étape est l’établissement d’un business plan.

C’est un dossier détaillé des points clés du projet. Vous en avez besoin pour obtenir un financement, solliciter des investisseurs, etc. Il est constitué de plusieurs éléments comme la présentation du produit/service, l’évaluation de la clientèle potentielle et du futur chiffre d’affaires, etc.

Le choix du statut juridique

C’est la deuxième étape du processus de création d’une entreprise, et elle est l’une des plus importantes. En effet, le statut juridique va permettre de déterminer son statut fiscal par la suite. Pour faire son choix, il faut tenir compte d’un certain nombre d’éléments comme le nombre d’associés. Vous distinguez 5 grandes formes juridiques vers lesquelles vous pouvez vous diriger. Vous avez :

  • La société de capitaux ;
  • SNC (Société en Nom Collectif) ;
  • L’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) ;
  • L’EI (Entreprise Individuelle) ;
  • L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).
En lien :  La Société à Responsabilité Limitée (SARL) : Un incontournable pour les entrepreneurs

La domiciliation

Toute entreprise doit nécessairement disposer d’une adresse officielle enregistrée auprès des autorités fiscales et divers organismes officiels. C’est à cette adresse que vous recevrez tous vos documents et courriers officiels. À cet effet, vous avez plusieurs possibilités. Vous pouvez opter pour la domiciliation à domicile, dans un local commercial, dans une société de domiciliation, etc. Après cette étape, vous devez procéder au dépôt du nom de la société auprès de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).

L’immatriculation et la déclaration

L’immatriculation de l’entreprise est aussi une étape importante. Elle est réalisée auprès du RNE (Répertoire national des entreprises), du RCS (Registre du commerce et des sociétés) et du CFE (Centre de formalités des entreprises). Pour le faire, il y a un certain nombre de formalités administratives à remplir. Ainsi, vous pourrez légalement créer votre entreprise.

C’est suite à cette immatriculation que vous sont attribués le numéro Siren, le Siret et le code APE de la société. Par ailleurs, après avoir fini avec cette étape, vous devez procéder à la déclaration de votre entreprise auprès de la poste et de certains fournisseurs.

L’adhésion à la caisse de retraite

C’est la dernière formalité à remplir lors de la création de votre entreprise. En effet, après avoir créé sa société, il est indispensable d’adhérer à un régime de retraite obligatoire. Celui-ci est valable pour le chef d’entreprise, mais aussi pour ses salariés. L’adhésion doit être effectuée 3 mois au plus après l’immatriculation. À cet effet, il est important de vous renseigner sur les différents régimes disponibles, afin de choisir celui qui convient le mieux pour votre activité.

En lien :  Méthode Lean Startup, pourquoi elle séduit tant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *